Dominique Cottereau

DominiqueCottereau

Professeure associée IUT de Tours Université François Rabelais (France)

Co-directrice de la collection « Écologie et formation » aux éditions L’Harmattan.
Coordinatrice du Réseau d’Education à l’Environnement en Bretagne (REEB).
Adhérente au Réseau École et nature.
www.echos-dimages.com

Dominique Cottereau, docteure en sciences de l’éducation, est professeure associée à l’université François Rabelais de Tours, département carrières sociales de l’Institut Universitaire Technologique, et coordinatrice du Réseau d’Education à l’Environnement en Bretagne (REEB). Ses travaux portent sur l’écoformation, courant informel de l’Ere, explorant la manière dont les personnes construisent leur être-au-monde par le contact direct et réfléchi avec l’environnement, les espaces, les paysages, les matières, les éléments… mais elle participe aussi à des recherches actions ayant pour thème l’ErE ou l’EEDD.

Après un parcours d’une dizaine d’années en tant que professeure d’éducation physique puis animatrice de classe de mer, j’ai repris des études universitaires pour réfléchir ma pratique d’éducation à l’environnement. J’ai obtenu le doctorat de sciences de l’éducation en 1995 avec une thèse soutenue sous le titre « Education à l’environnement et classe de mer. Instauration du dialogue éco-logique par une pédagogie de l’écoformation » sous la direction de Gaston Pineau. Avec quelques amis, nous avons alors créé notre propre association d’éducation à l’environnement, en même temps que je devenais chargée de cours vacataire dans les universités de Paris 8, Rennes 2 et François Rabelais de Tours, où j’enseignais l’écoformation et l’éducation à l’environnement. En 2010, je deviens professeure associée à mi-temps à Tours et j’intègre une Société Coopérative de Production, entreprise de l’économie sociale et solidaire. Nous y expérimentons de nouvelles formes de gouvernance, une économie mise au service du développement de l’humain par le travail, d’autres types de relations avec le travail et avec les autres au travail, une prise en compte de l’environnement.

En avril 2017, je deviens coordinatrice d’un réseau régional d’éducation relative à l’environnement. Bien qu’ayant de l’intérêt pour tout type de recherche en éducation relative à l’environnement, l’écoformation reste mon axe préféré. Il prend les détours des histoires de vie, de la place du corps sensoriel et moteur, de la pédagogie de l’imaginaire, de l’interprétation par le land art, de l’habiter… mais toujours sous l’angle de l’exploration des liens formateurs qui se tissent entre l’humain et le monde autre qu’humain dans lequel et avec lequel il vit.

Livres

  • Cottereau D (sous la direction de), 2017, Dehors ! Ces milieux qui nous trans-forment, Paris, L’Harmattan, Collection Écologie et Formation.
  • Cottereau D., 2012, L’éducation à l’environnement : l’affaire de tous ? Paris, éditions Belin
  • Cottereau D., 2001, Formation entre terre et mer, Alternance écoformatrice, Paris, L’Harmattan, Collection Écologie et Formation.
  • Cottereau D., 1994, A l’école des éléments, Écoformation et classes de mer, Lyon, Chronique sociale.

Chapitres d’ouvrages

  • Cottereau D., 2004, « Construction dialectique d’une écoformation responsable, Du jardin de l’enfance à la ferme urbaine », dans Pineau G., Bachelart D, Cottereau D., Moneyron A. (Coord.), Habiter la terre, Paris, L’Harmattan, collection Écologie et Formation, pp.93-105.
  • Cottereau D., 2001, « Océane : Dialogue éco-logique avec la mer », dans Les eaux écoformatrices, René Barbier et Gaston Pineau (Coord.), Paris, L’Harmattan, Collection Écologie et Formation, pp. 107-127.

Articles dans des revues à comité de lecture

  • Cottereau D., 2012, « Habiter par corps. La place du corps moteur et sensoriel dans l’éducation à l’environnement », in, Habiter : un ancrage territorial pour l’éducation à l’environnement, Volume 10, Revue ERE : Regard, Recherche, Réflexion, revue internationale d’éducation relative à l’environnement – Université du Québec à Montréal.
  • Cottereau D., 2009, « Energie et vie quotidienne. Pour une écoformation éclairée », in Revue scientifique virtuelle Education et Francophonie, publications de l’association canadienne d’éducation de langue française.
  • Cottereau D., 2005, « Ecoformation, entre soi et le monde », revue Pour, Dossier Education à l’environnement, n° 187, pp. 111-117.
  • Cottereau D., 2005, « L’imaginaire anthropologique et l’éducation à l’environnement », in Chemin de Traverse, n°1, solstice d’été, Les Amis de Circée.
  • Cottereau D., 2002, « Pour une formation écologique, Complémentarité des logiques de formation », in revue Education permanente, n°148/2001-3 : Pour une écoformation, pp. 57-67

Communications

  • La recherche action en milieu associatif, Symposium de l’Ifrée : « Quels futurs pour la recherche associative en Education à l’environnement et au développement durable ? », communication, 5 décembre 2013.
  • L’écoformation, Université Coopérative de Paris, 6 avril 2013.
  • De l’importance de la rencontre physique dans l’éducation à la biodiversité, Rencontres de la biodiversité 2013, L’éducation à la biodiversité, Conseil général des Deux-Sèvres, 29 mai 2013.
  • Education à la nature et à l’environnement, Universités de l’Education à la nature et à l’environnement en Alsace, ARIENA, Colmar 12 octobre 2012.
  • Du JEU écoformateur au JE écologique, De la place de l’éducation informelle dans l’éducation relative à l’environnement, XIXe symposium annuel, Réseau québécois pour la pratique des histoires de vie, « L’environnement, une histoire de vie, La vie, une histoire d’environnement », 27 au 29 septembre 2012, Québec, Orford.