La décroissance, un scénario absolument inévitable | Jérémy Bouchez, membre du Centr’ERE, à Radio-Canada

 

Jérémy Bouchez, membre du Centr’ERE,  était de passage à l’émission Médium Large dans le contexte du premier Festival de la décroissance, qui a eu lieu le 6 octobre au Campus MIL de l’Université de Montréal.

« Il y aura décroissance quoi qu’il en soit. Soit on l’organise, et ça fait moins mal, soit on la subit de la nature, et là, ça va être très, très violent. » Selon Yves-Marie Abraham, professeur en gestion, il ne s’agit plus de limiter les effets du réchauffement climatique – une bataille perdue de toute façon –, mais bien de préparer nos sociétés à la vie avec moins de ressources. En compagnie du communicateur scientifique Jérémy Bouchez, de l’auteur écologiste Serge Mongeau et de la consultante zéro déchet Mélissa de Lafontaine, il explique à Catherine Perrin en quoi la protection de l’environnement est liée aux inégalités sociales.

Un premier festival sur la décroissance à Montréal