Le Centr’ERE accueille trois nouveaux chercheurs associés

Le Centr’ERE est heureux d’accueillir Thierry Pardo, chercheur indépendant, Dominique Bachelart, professeure à IUT de Tours, Université François Rabelais (France), et Dominique Cottereau, professeure associée, IUT de Tours, Université François Rabelais (France), à titre de membres chercheur-es associé-es.

Thierry PArdoThierry Pardo (Ph.D) oeuvre depuis une vingtaine d’années dans le champ de l’éducation relative à l’environnement. Ses débuts de praticien l’ont rapidement conduit à assumer les fonctions de formateur, notamment pour la Commission Jeunesse de l’Union Européenne, ou celles d’agent de recherche dans l’équipe de Lucie Sauvé à la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement de l’UQAM. Auteur de plusieurs essais, il s’intéresse aux voies d’éducations alternatives, aux pédagogies en vigueur dans les sociétés traditionnelles et au dialogue éducatif entre institutions et traditions. Conteur, il a dirigé le festival du conte environnemental en 2009 et 2010 à Montréal. Thierry Pardo est également professeur d’Aïkido (2ème Dan, International School of Traditionnel Aïkido), marin et musicien, il est aussi papa de deux beaux garçons, Lylhèm et Eÿkèm.

Dominique Cottereau, docteure en sciences de l’éducation, travaille à mi-temps en tant que professeur associée à l’université François Rabelais de Tours, département carrières sociales de l’Institut Universitaire Technologique, et à mi-temps dans la Scop Oxalis où elle est formatrice et consultante en éducation relative à l’environnement. Ses travaux portent sur l’écoformation, courant informel de l’Ere, explorant la manière dont les personnes construisent leur être-au-monde par le contact direct et réfléchi avec l’environnement, les espaces, les paysages, les matières, les éléments … mais elle participe aussi à des recherches actions ayant pour thème l’ErE ou l’EEDD.

Dominique Bachelart, maître de conférence en sciences de l’éducation, est responsable de la Licence professionnelle « Médiation scientifique et éducation à l’environnement » à l’IUT de Tours (France). Ses travaux portent sur les autobiographies environnementales comme mode d’accès à la variété des engagements intimes, personnels, familiaux, collectifs, politiques  de conservation de la nature, de conversion écologique et de contestation sociale.  Dans le champ éducatif, ses travaux s’intéressent aux relations à la nature dans les dimensions développementales chez l’enfant. Ses recherches sur le “tourisme de nature” visent à comprendre les médiations proposées par les acteurs de l’éducation à l’environnement.