Programme de recherche

Le programme de recherche du Centr’ERE s’attarde au «nœud» de complexité de l’éducation relative à l’environnement, soit le passage de la sensibilisation à l’action (la cohérence entre l’être et l’agir, entre le savoir, le dire et le faire), à travers la construction d’une identité écocitoyenne, le développement d’une capacité créative pour l’innovation sociale et la stimulation de l’engagement citoyen, favorisant ainsi l’exercice de la démocratie participative. Le « chaînon manquant », celui de la formation des enseignants et autres éducateurs, tant de fois souligné comme le principal facteur limitant de l’éducation relative à l’environnement devient également un objet de recherche privilégié. Ainsi, les travaux du Centre s’attardent à résoudre ces deux problèmes les plus souvent mentionnés dans la littérature spécialisée en éducation relative à l’environnement, en abordant ces questions de façon novatrice et sous l’angle de l’écocitoyenneté. Enfin, mettant à profit sa dynamique partenariale, le Centr’ERE soutient un chantier de travail collaboratif entre différents acteurs de notre société éducative pour promouvoir les liens entre l’éducation formelle et non formelle, et favoriser diverses avenues d’institutionnalisation de l’éducation relative à l’environnement et à l’écocitoyenneté.

Le programme de recherche du Centr’ERE (2015-2017) s’articule autour de six axes principaux :

1) La dynamique de construction du rapport individuel et collectif à l’environnement sous l’angle des liens rétroactifs entre l’identité écologique, la mobilisation des savoirs et l’engagement citoyen ;

2) Le développement du champ théorique et pratique d’une éducation relative à l’écocitoyenneté visant à stimuler l’essor d’une démocratie participative : fondements, principes, approches, stratégies et démarches pédagogiques ;

3) L’apprentissage dans/par/pour l’innovation écosociale ;

4) La formation (initiale et continue) des enseignants et autres agents d’éducation (formateurs, animateurs, interprètes, gens des médias, etc.) en matière d’éducation relative à l’écocitoyenneté : contextes, possibilités, enjeux et défis du développement de compétences professionnelles chez ces médiateurs du rapport à l’environnement ;

5) L’interaction entre les milieux d’éducation formels, non-formels et informels en matière d’éducation relative à l’environnement et à l’écocitoyenneté ;

6) L’institutionnalisation de l’éducation relative à l’environnement et à l’écocitoyenneté : défis, enjeux, possibilités.

Activités de recherche